28 mars 2013

Grand concours d'écriture : "Ta nouvelle, ton roman... devient un livre !"


Manier les mots avec aisance, votre plume (ou votre stylo) virevoltant sur le papier, les mots jaillissant de votre esprit, vous connaissez... Alors ce concours est fait pour vous ! 

A qui est-il destiné ? Jusqu'à quand dure-t-il ?
Il est ouvert aux jeunes de 10 ans révolus à 18 ans maximum et l'on peut s'inscrire au moyen du formulaire ci-dessous. Il se déroule du Samedi 30 Mars au Samedi 24 Juillet 2013. Le concours ne sera possible que si dix participants minimum s'inscrivent en tant qu'auteurs et envoient leurs manuscrits.

Oui, mais... en quoi consiste-t-il ?
Il s'agit d'écrire une nouvelle ou un roman d'entre à peu près 50 et 500 pages, sur n'importe quel thème tant qu'il ne contient pas de propos diffamatoires, blasphématoires, racistes, incitant à la haine ou à la violence, pouvant choquer etc. Tout travail jugé inacceptable sera supprimé sans préavis du concours et son auteur sera disqualifié. De plus, vous devez m'envoyer en même temps que votre manuscrit une déclaration sur l'honneur attestant que celui n'a pas été inspiré ou copié par/d'une autre oeuvre (et ceci est valable pour le titre également)

Quel est le prix à gagner ?
Le texte gagnant sera publié le 30 Septembre 2013 et sera imprimé sous forme de livre format A5, avec une couverture contenant une image en couleur, votre nom et la mention "Roman". Le livre ne sera pas édité mais imprimé, et ce en plusieurs exemplaires (entre 1 et 3 maximum). 

Qui choisira le texte gagnant ? Quels critères seront pris en compte ?
Un jury composé de cinq adultes et cinq jeunes déterminera le texte gagnant. Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire en tant que jury, mais un jury ne peut pas envoyer de texte. 
Les critères pris en compte sont les suivants : la fluidité du texte, les idées, l'imagination, le cadre et les personnages, la poésie du texte (éventuellement), l'orthographe (le jury sera très indulgent), le ressenti (un texte passionnant, original en mélioratif, a toutes ses chances)

Une question, une interrogation ? Envoyez-moi un message via la rubrique Contact ou en cliquant sur l'enveloppe en haut à droite. 

Bonne chance à tous !



27 mars 2013

Opération "Blog ton livre !"

Un internaute du blog m'a envoyé il y a quelques temps un message afin de m'informer qu'un collectif était organisé en pays Bigouden (Bretagne) : "Blog ton livre !", organisé cette année du 4 Février au 31 Mai 2013, a pour but de promouvoir la lecture libre auprès des jeunes, mais pas seulement ! Curieuse de cette initiative, j'ai eu la chance d'interviewer par téléphone la créatrice du projet, Mme Chaffron, qui nous en dit un peu plus sur cette opération lecture pour les jeunes de 12 à 16 ans.



Coffee & Books : Comment vous est venue cette idée ? 
Maryse Chaffron : J'ai travaillé dix ans en tant que bénévole dans une bibliothèque, qui a été malheureusement incendiée en 2006. On m'a alors délocalisée et je suis allée à la bibliothèque départementale du Finistère. J'ai par la suite mis en place des animations, tels que Le prix des Incorruptibles -en 2002, avec les écoles et les communes- qui sont d'excellents prétextes pour faire vivre les livres et organiser plein de choses !

C&B : Pourquoi avoir choisi cette tranche d'âge ?
M.C : A l'origine, la tranche d'âge allait de 13 à 15 ans. Mais de bons lecteurs qui ne rentraient pas dans ce groupe d'âge voulaient participer, et celui-ci s'est étendu à leur demande de 12 à 16 ans. Mais la difficulté est de proposer une sélection de livres qui couvre cette tranche d'âge.

C&B : Comment se déroule le collectif ?
M.C : Nous, bibliothécaires et documentalistes, avions le regret de voir "partir" les lecteurs plus âgés. Nous avons ainsi voulu maintenir le lectorat du collège : le collectif est né. Il permet la fédération des bibliothèques associatives et scolaires ; nous proposons ainsi une sélection de livres : les participants les lisent et donnent leur avis, puis un dépouillement est fait dans les écoles, puis les communes, et enfin au niveau national, afin de déterminer le palmarès des livres gagnants. Et les échos sont toujours positifs ! Ce collectif se déroule dans les écoles publiques comme dans les écoles privées et il crée un "maillage" entre les collégiens. C'est un prolongement ludique hors cadre scolaire : en effet, certains enseignants voulaient l'"utiliser" dans un cadre pédagogique, une sorte de travail scolaire, mais je n'étais pas d'accord.

C&B : Quel est le message de BTL ? 
M.C : BTL fait la promotion de la lecture libre, il souhaiter donner le goût de lire.
La lecture est enrichissante, et un livre est "dangereux" car il peut faire basculer la perception des choses. On peut bien sûr vivre sans lire, mais il ne faut pas passer à côté de ça ! Lire est un atout pour se construire.

C&B : Qui sont les organisateurs ? Comment est financé le collectif ?
M.C : En 2012, treize bibliothèques communales et CDI ont adhéré au collectif. Il est subventionné en partie par la municipalité à raison de 0,05 euros par habitant. Les collèges et les communes participent au financement et permettent d'une part l'emprunt libres dans les bibliothèques et CDI participants, d'autre part afin de faire les affiches, les marques-pages, les animations... Mais l'inscription des lecteurs est gratuite !

C&B : Pourquoi avoir choisi le support Internet ?
M.C : Le blog permet un échange pratique, bien que les débuts aient été difficiles en raison de la structure "officielle".

C&B : Les auteurs viennent-ils ?
M.C : La première année était venu Edouard Manceau, puis une année Marie Pontac... Une fois, Frédérique le Bail de la maison d'éditions Thierry Magnier est venue est a présenté l'importance des première et 4e de couvertures en ce qui concerne le choix d'un livre. Elle a fait tout un travail là-dessus, afin d'apprendre à dépasser cela pour ouvrir le livre.
Depuis trois ans, nous travaillons sur le mélange lecture et images, et des animations cinématographiques ont eu lieu : nous avons par exemple pris une navette pour aller regarder un film dans le plus petit cinéma d'Europe. Nous avions donné carte blanche à un jeune cinéaste et le travail a été très positif, aussi bien au niveau des collégiens (pertinence et intérêt des questions qu'ils posaient). Nous avons également regardé un film de Myasaki en V.O et les échos ont été super !

C&B : Avez-vous un petit mot pour les lecteurs de Coffee & Books ?
M.C : "Blogtonlivre" : Embarquez pour un voyage lecture et vivre dangereusement en se laissant surprendre, emporter et émouvoir au fil des livres de chaque sélection.

C&B : Merci beaucoup de votre temps et votre gentillesse, et bonne continuation !




24 mars 2013

Top 3 Mars


On commence fort, très fort, avec une merveille musicale. Woodkid. Un mot, tout est dit : surtout, surtout, mettez le clip en grand écran et en HD, oubliez-vous, laissez-vous happer par la musique, l'univers en noir et blanc de Yoann Lemoine, fermez les yeux et écoutez. C'est de la Musique avec un grand M, qu'on savoure, qu'on écoute, qui nous fait vivre, essentielle comme le serait l'air.



I love you, Woodkid (The Golden Age)

................................................................................................................................................................


On poursuit avec une mélodie dansante et entraînante, aux couleurs de la samba et du Brésil. Ca s'appelle Mira et c'est de Melody Gardot. On aime les couleurs du clip, le sourire rayonnant des enfants qui jouent, les fleurs qui naissent des plis des paumes ouvertes (et un peu moins les sourcils de la chanteuse, mais ça ne compte pas ^^)... ¡ Mira !

Mira, Melody Gardot, (The Absence)

................................................................................................................................................................




J'aime énormément Sting. Il m'avait fait frissonner, m'avait émue, avec son album The Dream of the Blue Turtles. Dans Russians, il dénonce la course à l'armement de la Russie et des Etats-Unis lors de la guerre froide. Le clip en noir est blanc est très fort, il nous saisit et ne nous lâche pas. 




Russians, Sting (The Dream of the Blue Turtles)







23 mars 2013

Ulysse Moore : Les clefs du temps



Le livre commence par la capture d'écran d'un mail écrit par un certain M. Bachelard et est destiné aux éditions Bayard Jeunesse. L'auteur de ce message, qui écrit de Cove Cottage en Cornouailles, raconte qu'il est parti dans l'Angleterre profonde afin d'en apprendre plus sur un mystérieux manuscrit. La seule information en sa possession est le lieu où habitait l'auteur de ce manuscrit : Kilmore Cove, un endroit... qui n'existe pas. Après l'avoir cherché en vain, Bachelard se pose à Zenor et découvre une malle et une missive à son intention, où est mentionné pour la première fois le nom d'Ulysse Moore. Quelques photos sont jointes au message, puis commence le premier carnet : une couverture sombre, un nom griffonné... tournez la page. 
M. et Mrs. Covenant, des citadins "pur jus" s'installent dans l'imposante Villa Argo, qui surplombe du haut de son perchoir sur la falaise, la baie de Kilmore Cove : c'est une bâtisse ancienne et meublée avec goût. Le couple fait la connaissance de Nestor, le jardinier de la Villa, qui leur fait visiter les recoins de la maison. Arrivés devant une porte dont le bois entaillé et couvert de griffures semble calciné par endroits, et qui a la particularité d'être dotée de quatre serrures, Nestor les met en garde : sous aucun prétexte les enfants Covenant ne doivent essayer de l'ouvrir. 
Nous faisons ensuite la connaissance de Julia et Jason, des jumeaux de onze ans, qui viennent d'aménager. Jason, féru d'histoires fantastique et lecteur assidu du Manuel des Créatures effroyables du docteur Mesmero, et Julia, plus sérieuse et un brin prétentieuse, ont obtenu de leur parents la permission d'inviter Rick, un garçon d'à peu près leur âge, alors que le couple Covenant doit partir en ville afin de superviser les dernières opérations du déménagement. Les enfants, placés sous la responsabilité de Nestor, vont se baigner, mais une chute de Jason tourne presque au drame. Il glisse sur l'escalier de bois qui mène vers une plage sous la falaise, et, alors suspendu dans le vide, découvre une cavité et un petit sachet contenant des sortes de perles de terre séchées et un parchemin. Après s'être remis (plutôt rapidement !) de cette chute impressionnante, les enfants découvrent dans la bibliothèque un gros livre codé qui les met sur une piste bien mystérieuse...


Ce livre est publié d'une manière un peu moderne : les pages sont parsemées de croquis et d'esquisses, il commence par un mail, avec la complicité de l'éditeur, bref, il est présenté de manière ludique et distrayante. Les enfants rappellent en certaines choses le Club des 5, et leurs aventures se déroulent à grande vitesse ! En une seule journée (et même une seule après-midi), ils volent de découvertes en découvertes : un récépissé retrouvé leur permet la réception d'un vieux colis, ils découvrent quatre clefs convoitées par le précédent propriétaire, ils ouvrent une porte qui ne l'avait pas été depuis très longtemps... Comme tout s'enchaîne de manière compréhensible, ça passe, mais c'est peut-être un peu trop rapide pour être tout à fait crédible. Quoique... J'ai passé un très bon moment avec ce livre dont les descriptions sont superbes. Certaines personnes lisent en diagonale ces passages, mais je trouve à titre personnel que c'est un plaisir de lire en entier toutes ces (précieuses) indications sur le cadre du récit. La maison semble superbe, on s'imagine une bâtisse mi-habitation mi-phare, aux grandes baies vitrées qui donnent sur la baie. 
L'auteur ne manque pas d'imagination et la lecture est agréable. Un livre fort sympathique qui se lit plutôt vite, et dont l'écriture (et la traduction) subtile est très plaisante.



Ulysse Moore, Les clefs du temps, Pierdomenico Baccalario, 220 pages, Editions Bayard Jeunesse


 " Si avec quatre une tu ouvres par hasard 
Sur les quatre trois désigne la devise
Sur les quatre deux iront à la mort
Et l'une des quatre mène en bas 


Ulysse Moore
"

19 mars 2013

PPDM, encore un !

Bonjour à tous et toutes ! Petit message rapide afin de vous présenter un peu la semaine livresque qui vient! 
Primo, quelque chose d'important. Et j'ai besoin de vous ! Je vais organiser une semaine littéraire spécial Timothée de Fombelle, plutôt vers le mois d'Avril-Mai, et dont le temps fort sera une interview exclusive ! Si vous avez des questions à poser à cet auteur mythique, c'est le moment ! N'hésitez pas à les écrire en commentaire ou me les envoyer, vous serez assuré(e) qu'elles seront postées : le message qui les regroupera sera envoyé Samedi matin dernier délai. Un timing un peu court, je m'en excuse, mais cet auteur est très demandé et c'est une chance de pouvoir l'interviewer ainsi ! 

Sinon, suite à une interview téléphonique avec Mme Chaffon, un article est en préparation afin de vous parlez du collectif "Blog ton livre !", qui se déroule cette année jusqu'au 31 Mai 2013. Petite enquête dans les coulisses de cet événement littéraire pour les jeunes (mais pas seulement !)

A tous ceux qui avaient participé au Concours de Charlotte (se référer à l'article) : les textes seront publiés Vendredi ou Samedi ! On attend avec impatience les résultats. A échelle internationale, les résultats du grand concours d'écriture de Je Bouquine seront eux aussi annoncés demain après-midi sur le blog de ce super mensuel  :)

Une chronique d'Ulysse Moore sera publiée, afin de partager avec vous ce petit bijou sympathique aux allures de Club des Cinq, en plus fantastique, et sera suivie d'une critique du tome 3 d'Océania, que j'ai fini hier :) 

Bref, pas mal de prévisions ^^ qui s'accompagne de plein de motivation ! C'est un vrai plaisir de tenir ce blog, et je veux vraiment vous remercier de tout coeur pour votre présence sur C&B !! Excellente semaine à tous,

18 mars 2013

Les orphelins du temps : La liste



Chip est un enfant adopté, tout comme son meilleur ami, Jonah. Les deux garçons ont 13 ans et vivent dans une petite ville américaine. Un jour, tous deux reçoivent un mystérieux message : "Tu fais partie des disparus." Ils croient à une plaisanterie douteuse jusqu'au jour où un deuxième message atterrit dans leurs boîtes aux lettres :"Attention, ils reviennent te chercher." Chip, après avoir fouillé dans les papiers de sa famille, tombe sur un numéro de téléphone. Il appelle... et tombe sur le FBI ! Jonah, de son côté, prend contact avec l'agence d'adoption qui l'envoie chez un certain M. Reardon, l'agent du FBI qui avait décroché lors de l'appel de Chip ! Lors de la visite, un homme mystérieux suggère à Jonah d'ouvrir et de retenir le contenu d'un dossier posé sur le bureau de Reardon. Katherine, la soeur de Jonah avec qui il s'entend moyennement bien, prend des photos. Sur toutes les feuilles, il y a des noms ! Commence alors une enquête sur l'origine de Jonah et Chip. Mais il ne sont qu'au début de leurs surprises : pourrait-on voyager dans le temps ?


L'idée du voyage dans le temps n'est pas neuve, mais le style plutôt fluide de l'auteur est apprécié. Cependant, le deuxième tome est plus fait pour les lecteurs confirmés, car il y a des passages où l'on doit s'y reprendre à plusieurs fois pour comprendre ! Les élément s'enchaînent bien, il y a à peu près autant d'action que de suspense... Un bon livre qui se lit rapidement !


Les orphelins du tempsLa Liste (Tome 1) et La Fuite (Tome 2), Margaret Peterson Haddix, Editions du Toucan

Promise tome 1


Feuilletez le livre en cliquant sur la couverture !


Cassandra, appelée Cassia, est une jeune fille de dix-sept ans qui vit dans une Société prétendument idéale, où les Officiels décident de la vie des gens : ils choisissent ainsi leur Promis(e), la personne avec laquelle elle formera un couple "optimal"; leur travail, selon des test ; et leur mort : un banquet Final est organisé avec les proches du futur défunt. 
La trame commence alors que Cassia est en route vers son banquet de couplage, où elle va découvrir la personne à qui elle est promise. A ses côtés, Xander, son ami de toujours, qui a également choisi d'être Couplé. Alors que la jeune fille s'attendait à voir apparaître sur l'écran un étranger, il s'avère que son Promis n'est autre que Xander ! C'est un cas rarissime, mais possible. Des Officiels, membres du gouvernement, donnent aux deux Promis des écrins argentés contenant des cartes sur lesquelles sont inscrites toutes sortes d'informations sur sa moitié : bien inutile pour deux amis qui partagent tout depuis l'enfance ! Cependant, quelques temps après, Cassia jette un oeil à cette carte : le visage de Xander apparait sur l'écran, mais le temps d'un regard, un autre visage apparait... Celui de Ky Markhams, un jeune homme au passé douloureux. Est-ce une erreur de programmation, venant d'une Société prétendument parfaite ? C'est le début d'interrogations pour la jeune fille qui voit désormais Ky et Xander d'un oeil bien différent : son Officielle est mise au courant et autorise Cassia à le confier à son grand-père, dont le Banquet Final approche. Celui-ci est très proche de Cassia. Le jour de son Banquet, il lui confie secrètement et illégalement un poème rescapé de la destruction des oeuvres qui n'appartiennent pas à la liste des Cents Poèmes. Une nouvelle source de questions pour Cassia, qui vont la faire réfléchir sur sa vie, sur ce qui l'entoure. Et la jeune fille va finir par partager ce secret avec Ky, qui va lui apprendre à écrire, et lui révéler certaines choses...



Quand je choisis un livre, la première chose que je regarde après le titre, c'est la couverture. Et celle-ci est très simple : une jeune fille en robe verte, aux longs cheveux bruns, est enfermée dans une sphère exiguë dont elle paraît ne pas pouvoir sortir. C'est la figuration de ce premier tome : Cette robe verte est celle de son Couplage, et cette sphère, c'est la vie de Cassia, rodée et obéissante à la Société, une société moderne quelle qualifie de "parfaite" au début du livre, et qui va se révéler être un immense mensonge. Et les couvertures des deux autres tomes de cette trilogie dystopique suivent cette idée d'évolution dans le parcours de Cassia : de docile elle se révolte contre cette Société autoritaire, menteuse, manipulatrice et donc pas parfaite du tout. Elle fait face à ce qu'elle a toujours connu, elle se soustrait à cette ignominie, elle se dresse progressivement contre le gouvernement et la Société ; et les couvertures le montrent : enfermée, cassant la sphère, debout.
L'auteur donne beaucoup d'informations sur la Société : et l'on découvre ainsi petit à petit l'horreur et le mensonge derrière la façade. Elle parle également des petites choses de la vie quotidienne, qui montrent l'impact et l'omniprésence de la Société dans la vie de chacun.
Il y a cet éternel triangle amoureux, qui est un pilier du roman : Cassia est promise à Xander, son ami de toujours, franc, honnête et attentionné, mais elle se rapproche de Ky après que le visage de celui-ci soit apparu furtivement. J'ai trouvé dommage le fait que Xander se fasse "éjecter" ainsi, que son personnage n'ai pas été plus recherché, qu'il ne soit pas un personnage vraiment principal : il aurait été plus intéressant que l'on puisse connaître d'une manière ou d'une autre sa réaction : malgré sa blessure, il aide Cassia quand elle a besoin de lui. C'est courageux, c'est beau : le livre aurait été enrichi par la présence plus importante de ce personnage.
Les pensées de Cassia sont également omniprésentes : il y a de nombreux dialogues, mais j'ai eu l'impression qu'en proportion, Cassia partageait plus avec nous ses pensées. Et ce n'est pas pour me déplaire, à titre personnel. L'auteur a une plume très poétique, très fluide, très agréable à lire : il dose avec finesse les différents ingrédients d'un livre. 
Je conseille vraiment ce livre, image de ce que pourrait devenir la société.

Promise, tome 1, Ally Condie, Editions Gallimard Jeunesse, 432 pages, 18 euros


J'ai envie de prendre le cadre pour retourner au milieu de l'espace vert. Je resterais plantée devant la fontaine jusqu'à ce que l'Officielle vienne me voir. Et quand elle me demanderait ce que je fais là, je lui dirais, je dirais à tout le monde que j'ai compris : ils nous donnent des échantillons de vie au lieu de nous laisser vivre vraiment. Je lui dirais que je ne veux pas me contenter d'échantillons et de miettes. Me contenter de goûter sans jamais faire un vrai repas."

Le book trailer de Promise :


MINI CONCOURS ! 
Gagnez le tome 1 de la saga en publiant un commentaire : celui-ci donnera une appréciation à l'ensemble du blog (chroniques, extérieurs, ce qu'il faudrait revoir...)
Le tirage sort sera effectué Lundi prochain.

1° Bokalieee
2° Mac'Arone
3° Marinette

C'est Lundi Que Lisez-Vous #2



Voilà le principe : C'est un rendez-vous hebdomadaire installé par Mallou puis repris par Galleane. Les règles ci-dessous sont extraites du blog de Galleane :
On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1° Qu'ai-je-lu la semaine passée ? J'ai dévoré le tome 1 d'Ulysse Moore de Pierdominico Baccalario, Les clefs du temps, et lu également le tome 5 des Orphelins Baudelaire par Lemony Snicket, Piège au collège. Et j'ai vraiment accroché avec Divergente de Veronica Roth, tellement que je vais me débrouiller pour lire le tome 2 avant la fin du mois !

2° Que suis-je en train de lire en ce moment ? Je poursuis le tome 3 d'Oceania, Sur les Ailes du Vent, d'Hélène Montardre. Rappelons que j'avais chroniqué les tomes 1 et 2 ; et j'ai emprunté à la bibliothèque puis commencé le tome 1 de la saga de la Maison Windjammer, La perle noire, par V.A. Richardson. J'ai également terminé le tome 2 de L'Autre, de Pierre Bottero, Le maître des Tempêtes.

3° Que vais-je lire ensuite ? Je viens tout juste de recevoir le colis des éditions Sarbacane, contenant deux romans Young-Adult L'équipée volage, écrit par Rolland Auda et Sur la tête de l'amour, un roman de Boris Lanneau avec un super marque-page de ce premier roman ! Inutile de préciser que j'ai sauté de joie et ouvert en quatrième vitesse le colis ? ;) J'aimerais également commencer une nouvelle série, que je ne connais pas encore et qui sera trouvée au fil des humeurs, des pensées... et pourquoi pas un petit classique ? 

Voilà ! Et de votre côté, quels livres avez-vous lu cette semaine ? En ce moment ? Et quelles sont vos prévisions ? Bonne semaine livresque ! 

17 mars 2013

"Egyptologie", à la recherche de la tombe d'Osiris


Suivez les péripéties en Egypte d'Emily Sands, aventurière et exploratrice qui longe le Nil et s'aventure dans les terres profondes, en 1926, à la recherche de la dernière tombe d'Osiris. Cet album cartonné de 25,5 cm sur 30 et de 32 pages est un fac-similé reproduisant le journal de bord de l'expédition de ces égyptologues, du Caire à Gizeh, en passant par la Vallée des Rois, Abydos et Karnak. L'attrait des l'album réside en des crayonnés et des esquisses dessinées, les volets à soulever, les duplicatas de lettres et de cartes postales collés, les nombreuses photos couleurs, les explications données sur les hiéroglyphes... Cet album nous apprend de manière ludique le mode de vie des archéologue d'alors, nous aide à déchiffrer grâce à un alphabet abrégé les hiéroglyphes... Au fil des pages et des jours, l'expédition passe par de nouvelles villes, visite de nouveaux temples, de nouvelles pyramides fait de nouvelles rencontres et entame de nouvelles fouilles : une bandelette de momie (c'est ainsi qu'est présentée un petit morceau de de tissu grossier ^^), quelques objets courants et anciens, sont le résultat de leurs recherches. Car n'oublions pas, le but premier de l'expédition est de découvrir la mythique tombe d'Osiris, jusque-là soustraite à toute intrusion. Mais l'album se fini abruptement : quelques taches de café s'étalent largement sur les pages jaunies, et une note précise que le journal de bord original s'arrête de la même façon. Une disparition dans le désert... 
Cet album mi-documentaire, mi-aventure est très intéressant : on découvre de nombreuses choses sur le mode de vie des égyptiens antiques et vivant en Egypte en 1926, sur le déroulement des fouilles, et notamment sur les outils utilisés... Les pyramides nous sont présentées sous formes de plans ou de croquis clairs et précis. Un seul point négatif, c'est un peu long sur la fin. Mais je le recommande, notamment pour les enfants de sept à onze ans, tranche d'âge visée par ce livre selon les éditeurs.

REFERENCES : "Egyptologie", Collectif (Auteurs), Album cartonné, 32 pages, 23,9 euros.

EXTRAIT : " Les pyramides me font songer à tout ce que je viens découvrir en Egypte : les tombes, les temples, les trésors et les momies. Mais je suis également ici pour autre chose... Pour percer le mystère de la tombe d'Osiris. " Emily Sands, 1926

15 mars 2013

Nouveau partenariat avec les éditions Sarbacane



C'est avec grand plaisir que je vous annonce ce nouveau partenariat avec les éditions Sarbacane
Celui-ci débute avec l'envoi puis la chronique de deux romans, L'équipée volage de Roland Auda et Sur la tête de l'amour de Boris Lanneau. 
Merci à l'équipe de Sarbacane pour leur confiance et leur gentillesse ! 


14 mars 2013

Wonder

Wonder, #1 New York Time's Best-sellers



Auguste "Auggie" Pullman est né avec une grave malformation faciale. Après beaucoup d'hésitations et de tergiversations, il va pour la première fois rentrer au collège et étudier en 6e avec des enfants de son âge au lieu de travailler à la maison. Mais cette rentrée ne s'annonce pas facile et c'est avec réticence qu'August entre au collège quelques temps avant la rentrée afin de faire la connaissance du directeur de Beecher, M. Bocu, et de trois élèves, Jack, Julian et Charlotte. "Wonder" parle de cette année durant laquelle se produisent beaucoup de changements ; August doit faire face à la méchanceté, à la cruauté, aux regards qui se détournent, aux airs apeurés ou gênés et au rejet de la plupart des élèves, ce qu'il fait avec humour et courage. Heureusement, il n'est pas seul : ses parents, sa soeur Via, Miranda et de fidèles amis tels que Summer et Jack l'aident à surmonter les périodes noires. August grandit, mûrit, apprend beaucoup de ce monde parfois injuste et néanmoins rempli de mains tendues et d'amitiés fortes.
Entre les préceptes pleins de sagesse de M. Brown, le camping pour la première fois, les journées parfois dures et les belles amitiés, August va nous faire songer, sourire ou nous tirer une larme avec son innocence, son humour, son courage et sa grande maturité.




J'ai eu beaucoup de mal a rédiger cette chronique, sûrement parce qu'il y a tellement de chose à dire, on ressent tellement de choses aussi...
Ce roman est une magnifique leçon de vie et de courage : dans ce récit à plusieurs voix, celles d'August, de ses amis Summer et Jack, de sa soeur Via et de l'amoureux de celle-ci, on découvre le quotidien d'August, de sa famille et de ses proches. R.J Palacio écrit sur beaucoup de sujets avec une plume forte, sensible et très talentueuse : le rejet, l'acceptation de soi par les autres et par soi-même, l'amour, l'amitié, la bonté, le courage au quotidien. Ce livre est fort, superbe, bouleversant. Et lorsque je l'ai terminé, j'ai ressenti un petit pincement au coeur, un "C'est déjà fini ?" comme cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps. Ce livre donne matière à réflexion, il est profond et je le recommande vivement à tous : en somme, si je partais à la hâte et ne devais prendre que trois livres, il ferait partie d'eux.

Wonder, de R.J Palacio, Editions Alfred A. Knopf Books for Young Readers, 2012, 315 pages




Le book trailer de Wonder :





12 mars 2013

Clin d'oeil aux partenaires


Cette initiative inédite lancée par Marie du blog Passion-Lecture et que j'ai découverte par le blog de Tom La Voix du Livre permet de mieux connaître les partenaires de blogs : 
dans la continuité du tag (un exemple ici), voilà dix questions que je pose à Marinette, du blog Les lectures de Marinette, une passionnée de lecture que j'ai la chance de compter comme partenaire ! Son blog rassemble des chroniques nombreuses et de qualité et je le recommande vivement !


01 – Pourquoi as-tu décidé de créer ton blog littéraire ?
Pour partager ma passion avec d'autres personnes. Chez moi, je n'ai pas trop l'occasion de bavarder "livre" alors, je me suis décidée à ouvrir un blog, et je ne le regrette absolument pas.

02 – Depuis quand ton blog existe-t-il ?
Depuis bientôt un an. Il fêtera sa première bougie le 21 avril. Je pense faire un concours à cette occasion d'ailleurs ...

03 – Sur quels réseaux sociaux peut-on te retrouver ?
Je ne suis inscrite ni sur Twitter, ni sur Facebook. Juste sur trois forums littéraires. Livraddict, Darkambiance et Au fil des pages.

04 – Qu’est-ce que les visiteurs aiment généralement sur ton blog ?
Je ne sais pas trop ^^ Il faudrait le leur demander ...

05 – Que préfères tu faire sur ton blog ?
Répondre aux commentaires, discuter avec ceux qui en laissent. Souvent, je découvre de nouveaux blogs, de nouveaux auteurs et de nouveaux livres, et ça, j'adore !

06 – Qu'est-ce que cette activité t'apporte ?
Une wish list qui n'en finit plus ^^

07 – As-tu d’autres passions dans la vie que la lecture ?
Les loisirs créatifs, les séries TV, les films, la cuisine ...

08 - Ton blog contient-il des articles non-reliés à la lecture? Si oui, quoi et pourquoi ?
Oui, il y a quelques recettes de desserts, gâteaux, ... tout simplement parce que j'aime beaucoup en faire et par le biais du blog, je peux donner un court avis sur telle ou telle recette.

09 - Quel sont tes blogs préférés ?
En voici quelques uns : Les lectures d'Aurelie, Gala de livresHylyirioL'art en vrac, La-liseuse, ... Mais il y en a plein d'autres.

10 - Quelque chose à ajouter ?
Contente de faire partie de tes partenaires =D

Merci beaucoup Marinette !

Japon 1 an après


Il y a deux ans, une catastrophe frappait la région de Tôhoku au Japon. Aujourd'hui encore, la situation reste dramatique sur la côté Est de cet archipel : aussi Raphaël Pennes et toute l'équipe de la maison d'éditions de mangas KAZE ont demandé à de célèbres mangaka de partager leur vision du drame et des évènements. Au travers de huit histoires, Katsura Takada, Mimu Hinata, Yokisha Kono, Yudai, Megumi Asada, Fuji Ma-Yu, Testuya Kawaishi, Amané Asanagi, Kaede et toute l'équipe de KAZE rappellent que des milliers de personnes ont été emportées ; ils rappellent la destruction, la misère, les pertes si dures et si nombreuses. Avant chaque histoire, une interview donne la parole à chacun des mangaka. Cette "anthologie graphique" (R. Pennes) est un hommage aux personnes qui tentent de survivre et de se reconstruire, et permet d'aider les victimes du drame. Ces huits histoires sont poignantes, bouleversantes, nourries de respect et de sobriété et montrent le courage et la force du peuple japonais.

Le livre du temps : tome 1 : La pierre sculptée





Samuel "Sam" Faulkner, un jeune garçon de quatorze ans, habite chez ses grands-parents depuis la mort de sa mère : en effet, son père Allan, "le prototype même de l'original", s'est enfermé dans son chagrin après la perte de son épouse. Mais depuis dix jours, Allan a sans prévenir ni donner de nouvelles. Bien que coutumier de ce genre de fugues, celles-ci ne sont jamais aussi longues. Aussi Sam se rend-il à la librairie ancienne Faulkner, tenue par son père rue Barnboïm, après avoir affronté sa cousine Lily et sa bande d'amies toutes plus chipies les unes que les autres, et le terrible Monk à qui il a échappé de justesse.

disparu
Cette librairie d'ouvrages rares et anciens est aussi le lieu de résidence d'Allan, qui a aménagé sa maison en un lieu pareil à une confortable mais déserte bibliothèque. Sam s'arrête devant le téléphone qui indique que la mémoire est saturée : vingt messages attendent Allan ; parmi les différents appels -des clients curieux, un banquier passablement énervé et Grand Ma' inquiète- un seul se détache du lot : une voix aussi menaçante que familière qui ordonne au père de Sam de ne pas faire l'idiot...
Mais une autre surprise attend Sam : dissimulée derrière la reproduction d'une célèbre tapisserie, une salle exigüe et meublée sommairement abrite un livre rouge et usé et une grosse pierre sculptée d'une cinquantaine de centimètre de haut. Après y avoir inséré un jeton de métal ciselé et évidé en son centre trouvé à proximité de la pierre, Sam se retrouve propulsé sur l'île d'Iona, près d'un couvent de moines irlandais... Au temps des Vikings.


On suit les aventures de Sam dans le temps et l'histoire avec un intérêt grandissant : j'ai toujours aimé les romans parlant de voyages dans le temps, qui mêlent l'utile à l'agréable en enrichissant notre culture générale tout en y ajoutant suspens et péripéties, ce qui fait que l'on ne lâche pas ce livre avant le dernier mot. Après l'Irlande du IXe siècle, Sam se retrouve à proximité du fort de Souville en 1916 alors que la bataille de Verdun fait rage autour de lui. De fil en aiguille, il atterrit en Egypte en se demandant s'il arrivera un jour à retourner chez lui... Le cadre est posé, et quel cadre ! C'est l'Histoire tout entière dans laquelle déambule un Sam déboussolé. Et à cette découverte incroyable se superpose une autre intrigue : où est Allan Faulkner ?
Un tempo plutôt rapide, des personnages attachants et nuancés (on a l'exemple de Lily, la cousine si peste et superficielle au premier abord, qui va se révéler être une aide précieuse et une jeune fille pleine de ressources), un amour fragile mais finalement pas si présent dans ce premier tome, une quantité incroyable de détails qui rendent le récit vivant, une bonne pincée de suspens, des questions aux réponses complexes... Savourez la superbe trilogie signée Guillaume Prévost qui mérite selon moi une mention "Coup de coeur" !


Le livre du temps, tome 1 : La pierre sculptée, 237 pages, 14,50 euros

Ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, il est agrégé d’histoire et enseigne aujourd’hui en lycée. Il est l'auteur du Livre du temps chez Gallimard Jeunesse et de plusieurs romans policiers historiques chez NiL  : Les Sept Crimes de Rome, L'Assassin et le Prophète et Le Mystère de la chambre obscure. En 2010, il entame une nouvelle série mettant en scène le jeune inspecteur François-Claudius Simon au lendemain de la Première Guerre mondiale. Trois volumes sont parus à ce jour aux éditions NiL : La Valse des gueules cassées, Le Bal de l'Équarrisseur et Le Quadrille des Maudits (prix Messardière, roman de l'été 2012).

9 mars 2013

Dossier : Oksa Pollock, analyse d'un best-seller français

    Si je vous parle d'une saga qui a conquis la planète, pour la jeunesse, en Europe, vous aller me citer... Harry Potter ! Mais si je précise que cette série est française, l'une de vos réponse sera : Oksa Pollock !

      Bien que n'aimant pas trop comparer les livres à la saga mythique qu'est celle de J.K Rowling, il faut dire que ces deux séries ont suivi un parcours quelque peu similaire : Cendrine Wolf et Anne Plichota, auteures des aventures d'Oksa et des Sauve-Qui-Peut - personnes qui ont fui Edéfia, un monde magique et parallèle, lors du Grand Chaos orchestré par les Félons - (voir le glossaire, un peu plus bas) sont à l'origine auto-éditées, mais les éditions XO ont repris par la suite la série, dont le premier tome, L'Inespérée, est sorti en 2010 et est (déjà !) adapté en Livre de Poche, avec mention spéciale Best-seller. Pas mal, non ? La série compte pour l'instant cinq tomes, et un 6e est en préparation, de même une nouvelle série, Susan Cooper ! En un clic, découvrez l'univers de ces deux auteures à la plume talentueuse !

      La Pollockmania s'est diffusée un peu partout, puisque pour vous donner les chiffres, la série a été traduite dans 27 pays ;  un film a également été signé, et les lecteurs attendent avec impatience de voir quelle actrice interprétera Oksa !

     Mais quels ingrédients si convoités, tant par les auteurs que par les lecteurs, ont donné à ce livre un tel succès ? Petit analyse, faite par moi (et pas officielle du tout ! C'est juste mon avis) :

Des héros très réels : Tous les Sauve-Qui-Peut ont un caractère qui leur est propre, très recherché, très différent. Les méchants sont très sombres et noirs, ont frissonne de leur cruauté. Les gentils, eux, ne sont pas niais : ils ont des forces, des faiblesses, des doutes, des périodes de joie, de tristesse, de réconfort. Quant aux petites créatures qui accompagnent les Sauve-Qui-Peut, elles sont extrêmement attachantes : dotées de leur petit caractère, on fond pour le langage ampoulé des Foldingots, la naïveté et la bonhomie de l'Insuffisant, le caractère parfois belliqueux du Gétorix, les Goranov si angoissées...


Une plume malicieuse et pleine d'humour : Le livre n'en manque pas ! Oksa est un personnage pétillant, qui arrive à plaisanter avec complicité avec son père Pavel dans des situations difficiles. On présente le personnage comme une jeune fille drôle, dynamique et assurée, qui a habitué ses parents à des discours enflammés et toujours affectueux. Les petites piques, les plaisanteries, sont disséminées au fil des pages, et la lecture n'en est que plus plaisante.

Une bonne dose d'aventure : Les péripéties des personnages ne se font pas attendre. Dès le premier tome, des choses incroyables sont révélées : la marque de la Jeune Gracieuse qu'est Oksa apparaît dès les premiers chapitres. Les actions s'enchaînent, tout va très vite, trop vite pour la jeune Oksa qui découvre l'existence d'Edéfia, un monde parallèle dont viennent tous les Sauve-Qui-Peut. Ceux-ci ont du s'enfuir après un complot visant la famille Gracieuse. Les deux auteurs ont déployé beaucoup d'imagination, et le rythme ne baisse jamais. Un roman doté de beaucoup d'action et beaucoup d'aventures. 

Des cadres incroyables : L'histoire ne se passe pas qu'à Londres, bien que cette ville, berceau de Harry Potter (ok, j'arrête les comparaisons ^^) soit le cadre initial du roman. Les cadres du récit sont divers et variés : ainsi, on passe d'un désert de sable brûlant où souffle une tempête aux eaux glacées du Groenland, en passant par un tableau magique aux forêts enchantées et aux roches arides dans lequel sont prisonniers les Sauve-Qui-Peut, et par le monde d'Edéfia, aux reliefs variés. Bref, encore une fois, une immense imagination a donné aux romans des lieux étonnants.


Des sortilèges et des Granoks : Les pouvoirs magiques des personnages résident en ces sorts et ces granules d'origine animale, végétale et minérale. Parmi les sortilèges, on retrouve le Magnetus, qui permet le déplacement d'objets par la seule pensée, le Voltical, qui défie la gravité, le Fourre-pensée, qui s'apparente à de l'hypnose ou au sortilège d'Amnésie dans Harry Potter... Quant aux Granoks, lancées au moyen de Crache-Granoks, elles sont diverses et variées :  certaines ont un usage domestiques, tandis que d'autres sont des armes parfois mortelles. On utilise une Granok grâce à une formule de quatre vers dont les deux premiers sont "Par le pouvoir des Granoks/Déchire ta coque". Deux vers propres à chaque Granok sont ensuite ajoutés à cette formule.


Et de l'amour : On retrouve un triangle amoureux cher à plusieurs auteurs célèbres, en les personnes d'Oksa, de son ami d'enfance Gustave Bellanger, et du sombre Tugdual Knut. Des liens se nouent, se mêlent en noeuds compliqués... Le héros et l'héroïne qui tombent amoureux au premier regard, ce n'est pas l'esprit de ce livre ! Mais ces trois personnages ne sont pas les seuls à ressentir de la tendresse et des sentiments, et cela donne au livre de la complexité.


Et un rapide glossaire des principaux personnages ! 


Oksa Pollock est une jeune fille de treize ans dans le premier tome, dynamique, joyeuse et débordant d'imagination, qui vient de déménager à Londres avec sa famille et celle de son ami d'enfance. Après que ce soient produits d'étranges incidents, une marque en forme d'étoile à huit branches apparait sur le nombril de la jeune fille : la marque de la Gracieuse, qui fait d'Oksa "L'Inespérée" ! De révélation en révélation, la jeune fille va découvrir un univers parallèle et dissimulé, tandis que de lourdes charges vont lui être attribuées...

Gustave Bellanger est le meilleur ami d'Oksa. Jeune homme du même âge qu'elle, il est décrit comme étant beau garçon ; mais c'est sa loyauté et sa fidélité qui en font un être d'exception et un excellent ami. Il va suivre Oksa dans toutes ses aventures, traversant néanmoins des passes tendues avec la jeune fille. Et un sentiment nouveau va grandir en lui envers Oksa : serait-ce de l'amour ? Tout est si confus pour le jeune homme...


Dragomira Pollock est la grand-mère d'Oksa et la mère de Pavel. L'excentrique Baba Pollock comme l'appelle affectueusement sa famille est sans doute le personnage qui m'a le plus marqué : dotée d'un style original et d'un caractère sans pareil, la Vieille Gracieuse est un personnage central de l'histoire. Toujours accompagnée par Abakoum, un Homme-Fé d'une grande gentillesse : il est calme et discret et veille fidèlement sur Dragomira et la famille Gracieuse. 


Tugdual Knut est un jeune homme sombre et à l'influence gothique d'origine Murmou. Il est présenté comme inquiétant et mystérieux, bien que le Foldingot de Dragomira affirme qu'il a un coeur pur mais sombre et entremêlé de ronces (de mémoire, les mots ne sont pas exacts). Il ressent une forte attirance envers Oksa, dont les sentiments sont confus, mais plus pour le pouvoir qu'elle représente que par amour. Quoique... C'est très compliqué.


Orthon McGraw est un Félon, un homme cruel et glacial, dénué de sens moral ou humain. Marchant dans les traces de son abominable père Ocious, qui avait manigancé un coup d'état, il a également travaillé à la NASA et comme professeur de mathématiques dans le collège londonien d'Oksa afin de se rapprocher géographiquement de la jeune fille et de l'utiliser comme moyen de retour à Edéfia. 


Voici (un extrait) de l'arbre généalogique des personnages, tiré d'un fansite, Oksa-San


En italique, les Du-Dehors, personnes n'étant pas Sauve-Qui-Peut et n'étant pas dotées de pouvoir magiques ; en souligné, les Sauve-Qui-Peut et les Du-dedans, descendants de familles ayant habité a Edéfia et qui ont des pouvoirs grâce à leurs ancêtres. 


Famille Pollock

Waldo et Malorane : Dragomira et Léomido (Fortensky).
Dragomira et Vladimir : Pavel.
Pavel et Marie : Oksa.
 
Léomido (Fortensky) et Lisa : Cameron et Galina.


Galina et Andrew : Nicole et Mary.


Famille Bellanger 

Pierre et Jeanne Bellanger : Gustave Bellanger (fils adoptif)

Famille Mc Graw
Malorane et Ocious : Réminiscens et Orthon.
 
Réminiscens et Léomido (Fortensky) : Jan.

Jan et Esther : Zoé (Evanvleck).
 
Orthon et Kate : Gregor.
Orthon et Barbara : Mortimer.

Ocious et Alma : Andreas.
 
Famille Knut :

Naftali et Brune : Olof et Helena.
 
Olof et Lea : Kukka.
 
Helena et Tyko : Tugdual et Till.


    Evidemment, cet arbre vous sera inutile si vous n'avez pas lu le livre : mais les personnages sont si nombreux qu'il devient indispensable à un moment, et c'est pour cela que les auteures ont placé en premières pages un arbre du même type pour aider les lecteurs en détresse ! ^^ 



Paroles de lecteurs, tirées du site XO éditions



"Ce livre est magique... 
Une fois que tu l’as lu, tu ne peut pas t’en passer !" Mathilda



"J’adore Oksa, sa famille et ses créatures... 
Une fois que je suis dans le livre, je ne peux plus me détacher !" Louloute



"Un grand merci aux éditions XO qui vont permettre à d’autres personnes de découvrir cette histoire magique et envoûtante. 
Le coeur est touché à travers les yeux." Louise



"Le Phénomène littéraire 2010 pour les enfants,ados,adultes... 
Après Harry Potter... 
Voilà qui arrive la jeune Gracieuse, Oksa Pollock. C’est le nom qu’il faut retenir et lire sans modération. Elles narrent les aventures d’un jeune fille de 13 ans au surprenant destin de Gracieuse. L’intrigue principale concerne la confrontation entre Oksa et le félon noir, qui tente de prendre le pouvoir sur le monde des Sauve-Qui-Peut. 
Une série magique, noir et envoutant et tout ça dans un décor réaliste, gothique et fabuleux !" Pollock67


La Pollockmania et vous, ça donne quoi ? Comment avez-vous découvert le livre ? Dites-nous tout !
Les dernières chroniques

      

En cliquant sur les couvertures, vous accéderez aux dernières chroniques publiées sur Coffee & Books. Bonne lecture !

Vous aimerez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Coups de coeur du moment