19 juillet 2013

Swap #1 avec Marinette

Ce premier swap a été réalisé avec Marinette, partenaire du blog :) 

Il avait pour thème Harry Potter, le fantastique et l'été. 

Voici le colis que j'ai envoyé !






Et celui que j'ai reçu !








Merci Marinette pour ce super colis ;)


16 juillet 2013

Littérature et Photos #5 par Safran Spécial Harry Potter























J'attends toujours ma lettre.
Et vous ?

Peine Maximale par Bokalieee



 Résumé du livre : Trois jours autour d'un procès. Deux accusés, frère et soeur, et la petite dernière, libre, mais dont le sort va être également scellé. Trois jours seulement - où l'on retient son souffle - pour se forger une ultime conviction.

Le résumé de Bokalieee : Kolia est accusé d'avoir essayer de commettre un vol, d'avoir attaché Mme Lammenais à une chaise, de l'avoir menacée avec un revolver et d'avoir enlevé Hugo, 5 ans, fils de M. et Mme Lammenais. Léna est accusée de complicité. L'un a avoué sa faute, l'autre non. Anna, leur soeur, va aussi voir son destin se jouer entre les mains des 9 jurés choisis pour "délibérer". Parmi ces 9 jurés, tous ont peur de devoir apporter un jugement, de devoir prendre une décision. En effet, ces 9 jurés ont "été tirés au sort" et n'ont jamais assisté à un procès de leur vie. Trois avocats : celui de Kolia, celui de Léna et celui de M. et Mme Lammenais. Des témoins pour la partie civile et d'autres pour la partie défense. Trois jours au coeur du procès, au coeur des pensées des personnages, au coeur des doutes, des peurs, des espérances. Au coeur d'un monde qui ne tient qu'à peu de choses.





 J'ai beaucoup accroché à ce livre. Il y a beaucoup de personnages et on suit leurs pensées grâce aux chapitres : en effet, le nom des chapitres est le prénom du personnage. Bien sûr, les personnages principaux : Kolia et Léna, les accusés. Anna, leur soeur. M. et Mme Lammenais, les victimes. Le juge, les jurés, la greffier, les avocats. Chacun a son rôle et sa place dans l'histoire. Tout au long du livre, on suit le déroulement du procès. On sait déjà que Kolia est coupable, il l'a avoué. Pour lui, les jurés doivent décider le temps qu'il passera en prison. Pour Léna qui plaide non-coupable, ils doivent décider si elle est innocente ou pas ; et si non, la durée de sa peine.
 C'est un roman qui peut peut-être se répéter parce que l'histoire du "crime" est raconté plusieurs fois : par Kolia d'abord, puis par Léna et par Mme. Lammenais, aussi. Mais on voit vraiment comment se déroule un procès, comme c'est long, dur et compliqué de se faire une opinion. En lisant le discours des avocats (partie civile et défense), j'étais d'accord ou pas d'accord avec ce qui été dit. Avec ce roman, on peut vraiment se faire une opinion, penser quelque chose de l'histoire. J'ai appris beaucoup beaucoup de choses. Et puis on a envie de savoir ce qui va être décidé pour les accusés, on veut le savoir.
La fin ne nous laisse pas brusquement, on apprend ce qu'on veut savoir. J'ai été d'accord avec les décisions prises par les jurés et je trouve vraiment qu'on prend part à l'histoire, qu'on se fait sa propre idée. Je ne sais pas comment l'expliquer.
 Un livre très intéressant, bien écrit, accrochant. J'ai beaucoup aimé.

 
Peine Maximale, écrit par Anne Vantal, éditions Acte Sud Junior, collection Romans Ado, paru en Février 2010, 320 pages, 13 euros.
"Vous, les jurés, pouvez bien condamner mon frère à vingt ans, et ma soeur à cinq! se dit Anna avec tristesse. Que savez-vous de la détresse effarée dans laquelle je survis, moi qui ne suis pas jugée? Que savez-vous de la souffrance des accusés et des tourments abominables de leurs proches? Quoi qu'il se passe ce soir, j'ai la certitude d'avoir été, moi, condamnée à la peine maximale."

15 juillet 2013

Les Hauts de Hurlevent par Osmonde



(résumé du roman dans la collection Livre de Poche, paru le 2 Juillet 1974)
Les Hauts de Hurlevent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.



Mon entourage m’avait conseillé ce livre, et ma prof de Français m’avait assuré qu’il était mieux que Jane Eyre de Charlotte Brontë. Pourtant, l’oeuvre d’Emily Brontë, sa soeur, m’a moins plu. Ma mère m’a confié qu’elle avait pleuré en regardant le film très fidèle au livre, mais l’auteure n’a pas réussi à me faire partager totalement les émotions des personnages.

Heathcliff est un enfant adopté par Mr. Earnshaw. Ses deux enfants, Catherine et un jeune garçon le méprisent, lors de son arrivée imprévue. Mais petit à petit Catherine va se rapprocher de Heathcliff. Malheureusement, ils seront contraints à être séparés plusieurs fois, et la jeune fille suivra une éducation chez la famille d’à côté, les Linton. Catherine reviendra quelques mois après, Heathcliff aura été maltraité par le frère de cette dernière. Catherine se marie avec le fils des Linton, alors qu’elle est amoureuse de Heathcliff et réciproquement. S’en suivra alors une vengeance menée par Heathcliff, qui aura été maltraité, et repoussé par son rang social. Dans ce livre, j’ai suivi l’évolution des deux familles, leur conflits, leurs mariages entre eux. C’est la servante Nelly, qui raconte l’histoire à un jeune locataire de la Grange, devenue la propriété de Heathcliff.

Ce roman regroupe deux parties. L’une avec la première génération des Earnshaw et Linton, et l’autre avec la seconde génération. Tout a été construit de manière détaillée. Le personnage principal est Heathcliff, et c’est lui qui chamboule la vie de tous ces personnages en s’organisant de telle manière à pouvoir posséder leurs terres, et leur argent. Il aime profondément Catherine, et leur amour n’éclot que vers la fin, en quelque sorte. Heathcliff est au début un gentil garçon, et je me suis très vite prise d’affection pour lui. Mais plus il grandit, plus il devient mauvais et tout ça pour une puérile vengeance.

 Le livre s’achève assez tristement. Tout ce petit monde est très attachant. L’histoire se déroule du point de vue de la servante qui peut cependant, nous influencer. Cette femme je l’ai perçue un peu comme la sage de l’histoire. Le reste, possède des défauts plus ou moins vilains. Seulement, j’aurais préféré que l’histoire soit racontée par l’auteur. J’aime les histoires d’amour, et c’en est justement la base du livre. Mais malheureusement je n’ai pas pu vraiment observer les moments d’intimité entre les personnages, ou leurs dialogues. Ça m’a légèrement dérangé.

Globalement, le livre m’a paru un peu lent. Je ne voyais pas vraiment l’intérêt de certains passages, qui m’ont un peu ennuyé, je l’avoue. La fin est mystérieuse et ne tient pas vraiment debout. En fait, ce que j’ai apprécié dans ce livre, ce sont les personnages aux caractères spéciaux, et captivants. Par exemple la deuxième Catherine est rebelle, mais aussi douce, gentille et juste. Je me suis beaucoup attachée à Heathcliff, grâce à toutes ces descriptions qu’a procuré l’auteure et c’est justement le point fort de l’histoire.


Un couple finit heureux, et c’est le plus inattendu de tous. Les trois personnages, les plus importants, sont morts… J’ai aimé la plume d’Emily Brontë. L’histoire en soi m’a un peu déçu, mais j’ai aimé suivre l’évolution des personnages malgré le fait que leur vie ne soit finalement pas passionnante, même semée de malheurs et d’embuches. L’imagination de l’auteure, pour avoir trouvé toutes ces idées afin qu’Heathcliff récupère Les hauts de Hurlevent et la Grange, est tout de même bien recherchée.


Les Hauts de Hurlevent par Emily Brontë, Edition Le livre de poche, 413 pages, 5 euros 50


C'est Lundi Que Lisez-Vous ? #7


Alors voilà le principe : C'est un rendez-vous hebdomadaire installé par Mallou puis repris par Galleane. Les règles ci-dessous sont extraites du blog de Galleane :

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1° Qu'ai-je-lu la semaine passée ? 
J'ai lu Conquise en LC avec Pretty Skull, et plusieurs BD dont celle de Schtroumpfs !

 

2° Que suis-je en train de lire ? 
Je poursuis avec plaisir le tome 2 de Petits Contes à Régler : L'affaire Sherlock H, envoyé en service de presse par les éditions Bayard Jeunesse. J'ai mis en pause Incarceron de Catherine Fisher, lu en LC avec Marinette, et continue Personne ne bouge. J'ai également emprunté Afghanes à la médiathèque, dont j'avais entendu parler sur un blog.

   


3° Que vais-je lire ensuite ?
J'ai également emprunté Sentiment 26 et Anna Karénine à la médiathèque. De quoi vider un peu ma PAL ! Je lirai aussi Swing à Berlin, un roman dont j'avais entendu parler et que j'ai également pu emprunter. Et je viens tout juste de recevoir par la Poste Les éveilleurs de Pauline Alphen, un roman d'heroic fantasy sur lequel je m'étais arrêtée, sans pour autant le lire, il y a longtemps !

   

Que lisez-vous ? 
Excellente semaine livresque,

12 juillet 2013

PPDM #10

Bonjour à tous et toutes !

Je rédige ce rapide PPDM afin de vous prévenir d'une absence : je pars en Bretagne dans un endroit sans réseau pendant deux semaines et serai donc absente à partir de Samedi prochain et ce jusqu'à début Août. Mais pendant ce temps, le blog se prépare à de nouvelles choses... Il fêtera ses un an un peu en avance et avec quelques surprises ! Je ne vous en dit pas plus...

Je prépare quelques chroniques qui seront publiées prochainement, et n'oublie aucune des LC prévues !

D'autre part, suite à une lecture qui m'a marquée, j'aimerais vous parler de la banalisation de la violence dans la littérature. C'est un sujet d'actualité dont on ne parle pas assez, et je pense me documenter afin de réaliser un dossier là-dessus. Mais il sera plus complet que ceux faits précédemment, aussi je ne saurais pas fixer de date pour sa mise en ligne.

Bref, pas mal de choses ! Le sondage en haut à gauche vous permet de donner votre avis sur le blog, et surtout n'hésitez pas à proposer des articles, des interviews ou encore d'autres types de publication, à suggérer des améliorations... Pour cela, rendez-vous ici :)

N'hésitez pas non plus à vous rendre sur d'anciens articles, à commenter (les commentaires seront tous publiés à mon retour, et je répondrai à chacun d'entre eux), à m'envoyer des chroniques de livres, des photos (avec leur source, vous ou un autre photographe) pour la rubrique Littérature et Photo (que vous trouverez dans la rubrique A propos de Coffee & Books), à publier des textes et des poèmes de votre plume sur le A Vos Plumes qui manque d'auteurs et de poètes !

Bonnes vacances, et surtout...

(maintenant qu'il brille ^^)

8 juillet 2013

Nos étoiles contraires par Osmonde




Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.



Je ne sais pas comment je vais rédiger cette chronique, je suis encore toute bouleversée par ma lecture de Nos étoiles contraires. Rien que d’y penser…

Hazel est atteinte d’un cancer aux poumons, qui l’empêche de recevoir de l’oxygène correctement. Pour résoudre ce problème, elle doit emmener une bonbonne d’oxygène systématiquement, avec elle. Tous les mercredis, elle se rend à un groupe de soutien, où  tous les membres sont atteints eux aussi, d’un cancer. Au fil des semaines, Hazel Grace se lasse très vite de ces séances. Elle préfère largement se plonger dans un bon bouquin, comme dans une Une impériale affliction, son livre favori. Pourtant un jour, elle rencontre Augustus. Un jeune garçon, drôle, beau et charmeur (et très bavard).
Rapidement, une complicité naît entre eux, et les rapproche considérablement. Ils passent de plus en plus de journées ensemble, se font découvrir de nouvelles lectures à l’un et à l’autre. Notamment Une impériale affliction, qui les unit encore plus, par cette même passion de la lecture.

Hazel que l’on découvre de page en page, se dévoile doucement et nous montre une personnalité originale, touchante et attachante. Alors qu’au début du livre, la jeune fille se cache dans sa bulle où seuls ses parents lui suffisent, c’est lors de sa rencontre avec Augustus que sa vie change du tout au tout. Si sa mère n’avait pas insisté pour qu’elle assiste à ces séances de soutien, jamais elle ne l’aurait rencontré. Malgré sa maladie, Hazel la bat sans relâche sans s’en rendre compte. Même si elle n’apprécie pas ce terme, c’est ce qu’elle fait tout le long du livre. Malgré toutes ces contraintes, elle veut profiter de la vie, et la croquer à pleines dents. La jeune fille a le don de nous transporter par ses paroles pleines de bon sens et de maturité. Hazelse préoccupe plus des autres, que d’elle-même. Elle sait ce qui va se passer, ce qui arrivera un jour au l’autre, elle n’a pas peur d’affronter la réalité, et c’est pour cela qu’elle préfère résister à l’envie de s’attacher à d’autres personnes que sa famille. Car tôt ou tard, sa mort déchira le coeur de quelqu’un. Hazel Grace est une ado à l’esprit vif, qui nous donne l’impression de vivre dans sa peau, dans son corps et de ressentir tous ces flots d’émotions qui la percutent.

Augustus, ce personnage m’a fait totalement vibrer, j’en ai encore des frissons. Il m’a tant fait rire, par sa personnalité originale, ses répliques drôles, et son entêtement à vouloir "charmer" Hazel. Quand je les imagine tous les deux, je trouve ça tellement beau. Ils ont toujours quelque chose à raconter, leur complicité est marrante et touchante. Au départ, c’est Augustus qui s’occupe d’Hazel à l’air fragile et malade. Puis soudain, retournement de situation ! C’est Hazel qui prend soin de son copain. Tous les deux se sont soutenus, pardonnés, amusés, consolés. Désormais, je comprends mieux le titre du livre. Au fond ils sont si différents. Pourtant ils se respectent et s’aiment comme ils sont, plusieurs fois ils n’étaient pas d’accord sur le même sujet. Quoi qu’il en soit ils se sont trouvés. Peut-être que ce sont les couples qui possèdent trop de points communs, qui ne durent pas ? En tout cas, c’est ensemble qu’ils affrontent cette réalité douloureuse. Cette mort qui les séparera ou qui les réunira peut-être après tout ?

Le travail de l’auteur est fabuleux, époustouflant. Il sait exactement nous retranscrire les sentiments des personnages, pour que le lecteur les ressentent. Il a réussi à me faire plonger dans l’histoire, au point d’avoir eu l’impression de vivre à l’intérieur. Sa plume est merveilleuse, ça nous coupe immédiatement du monde, et notre esprit n’est concentrée que sur la vie d’Hazel et d’Augustus. Même les personnages secondaires, sont approfondis comme il le faut. Les parents d’Hazel, Isaac etc. Les événements s’enchaînent, voyage, rire, mais aussi moments émouvants. La maladie qui disparaît pendant une petite période, refait surface. Mélange de poésie, et de belles paroles… Je suis passée du rire, aux pleurs, et inversement. La fin est particulièrementdouloureuse. Ce livre renferme même des surprises, plus ou moins joyeuses. À aucun moment, je n’aurais pensé une telle fin ou même suggéré que Van Houten soit si… eh bien comme il est dans l’histoire. Tous jouent un rôle important, et chamboulent l’histoire à leur manière.


L’écriture, et les mots employés par John Green sont époustouflants, cet auteur possède un magnifique talent. Je comprends beaucoup mieux tous ces avis si enthousiastes par rapport à ce bel ouvrage. En ouvrant ce livre, je n’imaginais pas lire un tel chef d’oeuvre, c’est un énorme coup de coeur qui se rajoute à la liste. Personne ne doit passer à côté de Nos étoiles contraires, comme certains chroniqueurs le déclarent, c’est une belle leçon de vie. Plusieurs fois, j’ai pensé que j’avais de la chance d’être en bonne santé. Même si j’ai énormément aimé ce livre, je trouve que la fin est survenue beaucoup trop vite. Cela m’a fait justement songé à Une impériale affliction. J’aurais voulu savoir si Hazel allait survivre encore longtemps, comment se déroulerait sa vie un peu plus tard… Je ne suis pas très douée pour m’imaginer une suite comme il se doit. C’est la première fois que je note autant de passages dans un livre, pour les relire quand j’en ai envie. Il est clair que je lirai d’autres ouvrages de notre cher John Green, c’est sur ce livre que je l’ai découvert. Evidemment je le conseille à tous.`



Nos étoiles contraires par John Green, Editions Nathan, 327 pages, 16, 50 euros





Les dernières chroniques

      

En cliquant sur les couvertures, vous accéderez aux dernières chroniques publiées sur Coffee & Books. Bonne lecture !

Vous aimerez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Coups de coeur du moment