20 septembre 2013

L'Eau des Anges : Un parfum d'Histoire


Douceline naît en au XIVe siècle à Grasse, une ville de Provence. Elle grandit au sein d'une famille aimante et entourée des effluves des parfums et des onguents que prépare son père dans l'apothicairerie. La jeune fille pénètre ainsi, jour après jour, dans le monde odorant, coloré et fascinant des remèdes et des senteurs, et se découvre une passion en même temps qu'un réel talent pour cette art subtil.

De sa rencontre avec le bel Angelo, un Gênois dont elle tombe amoureuse, naît son premier parfum, une senteur de romarin qu'elle baptise "L'Eau des Anges"... Et malgré le départ soudain d'Angelo, malgré le souhait de mariage de son père, malgré le voyage dangereux dû à la guerre de Cents Ans, Douceline se rend à la foire de Beaucaire afin d'y faire découvrir ses créations... en nourissant l'espoir secret de revoir un jour celui que son coeur a choisi.

J'ai découvert ce livre grâce au Club Lecteurs de mon collège, et il m'a beaucoup plu malgré un petit bémol dont je vais vous parler.

Mais déjà, ce qui m'a le plus plu dans L'Eau des Anges, c'est l'écriture magnifique de l'auteure. Ses phrases sont riches de couleurs, de senteurs, de textures, et de plus elle nous apprend beaucoup de termes employés en parfumerie (au Moyen-Âge), détaillant avec clarté et précision les expériences et préparations réalisées par Douceline. 
Elle décrit avec finesse, nous offrant un aperçu sur la vie au XIVe siècle. 
Bref, cette écriture fluide et belle m'a conquise. 

Toutefois, pour en revenir aux personnages, j'ai été parfois déçue : ils ont des sentiments, des émotions, leurs pensées et leurs caractères, mais j'ai trouvé qu'ils n'étaient pas le coeur et l'âme de l'histoire : ils semblent parfois figés dans leurs paroles et leurs actes, ce qui ne les rend pas toujours très attachants. Et encore une fois, cette romance entre Angelo et Douceline, malgré quelques rebondissements, est tellement prévisible ! Pas que je n'aime pas les happy ends, mais je les préfère plus complexes et plus nuancées. Néanmoins, il faut admettre que Douceline a du caractère et de la personnalité : un peu contradictoire !

Peut-être que cette impression de "figé", de réactions et de sentiments parfois mécaniques sont dus à un déséquilibre entre l'action, les dialogues et la descriptions ? Je ne pense pas, d'autant que la description est si belle qu'elle se même à l'action et ne ralentit pas l'histoire. Au contraire, elle fait découvrir au lecteur le monde des parfums et la vie à cette époque. Peut-être que les personnages n'ont pas été assez approfondi ? C'est possible, vu que le vrai sujet du livre, ce sont les parfums : en effet, l'auteure, Béatrice Egémar, est passionnée par les senteurs et leur histoire. Non seulement ça se voit, mais c'est communicatif

Il y également de nombreuses péripéties qui font avancer l'histoire : Douceline fait beaucoup de rencontres, se fraye un passage...

Ce livre m'a appris beaucoup de choses sur l'univers fascinant des parfums. Et malgré quelques déceptions en ce qui concerne les personnages, la plume de Béatrice Egémar m'a énormément plu

Pour finir, je vais vous parler de la couverture, très jolie et délicate : les tissus colorés utilisés pour les couches de vêtements, le trait précis de crayon, le visage à l'ovale délicat et le geste figé et élégant de la jeune fille... 
La couverture est particulièrement esthétique, et elle a un caractère certain (comparé à certaines couvertures tirées tout droit de Google Images, ça fait du bien de voir que celle-ci a été soignée !). 

Quant à savoir quel est cet objet qu'elle tient du bout des doigts... il suffit d'ouvrir ce roman.


L'Eau des Anges : Un parfum d'Histoire, écrit par Béatrice Egémar, publié aux Editions Galapagos, 14,70 €, paru le 11 Octobre 2011






1 commentaire:

  1. Et oui il est présenté dans le club lecteur 5ème de cette année !!! J'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer

Coffee & Books demeure en ligne, mais il n'est plus possible de commenter les articles. Pour savoir pourquoi, merci de vous référer à l'article "Dernier baisers". Il est toujours possible de me contacter via l'adresse mail ou le formulaire prévus à cet effet.
Merci !

Les dernières chroniques

      

En cliquant sur les couvertures, vous accéderez aux dernières chroniques publiées sur Coffee & Books. Bonne lecture !

Vous aimerez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Coups de coeur du moment